Quatre choses à savoir pour l’éducation de votre enfant

Article : Quatre choses à savoir pour l’éducation de votre enfant
30 juillet 2019

Quatre choses à savoir pour l’éducation de votre enfant

« L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde ». Si on me demandait de résumer ce billet, j’utiliserais tout simplement cette citation de Nelson Mandela.

 « L’éducation des enfants, c’est la formation des hommes de demain ». Je ne sais pas de qui est cette assertion, mais ça a vraiment du sens sur tous les aspects de notre vie. C’est un droit fondamental de l’enfant !

 D’emblée, je vous le dis tout de suite, je ne suis pas spécialiste à la matière. Toutefois je trouve que le sujet mérite qu’on s’y intéresse et sera profitable pour tous. C’est cette rectitude qui m’amène à partager avec vous mes analyses issues de certaines expériences et observations du monde contemporain.

Comme tout être humain, je suis passé par là. C’est un cycle obligé de la vie. J’ai grandi dans une famille où la culture des compliments est rarissime. Petit écolier, je ramenais de bonnes notes sur mes bulletins, mais hélas l’encouragement, les félicitations n’étaient pas de rigueur.

Dans l’insouciance de l’enfance, Ça ne me touchait pas, je le sentais à peine. Je continuais d’aller m’instruire à l’école, et puis à l’école coranique. Toujours !

Chez nous, l’amour des parents n’est pas vraiment manifesté dans les gestes. A l’exception de la maman qui reste l’être la plus aimante pour nous au monde. Dans la plupart des foyers, les parents s’efforcent à payer la scolarité et exige que d’aller à l’école. Faire le suivi, ce n’est pas leur problème. Cependant, à la moindre faute, ils te réprimandent. C’est l’éducation par le coup de fouet. En plus, les critiques sont presque quotidiennes. Ce n’est pas parce qu’ils n’aiment pas leurs enfants mais ils ont un drôle de façon de le montrer.

L’éducation débute dans les foyers avant de s’étendre vers les écoles. En principe, l’éducation parentale prime sur celle scolaire. Nos écoles n’éduquent pas mais forment. Et donc, pour éduquer l’enfant, la responsabilité incombe primo aux parents. Le parent doit être un modèle pour son enfant, un livre ouvert où il apprend chaque instant pour mieux intégrer la société et accroître sa rentabilité. Ne dit-on pas que chacun est ambassadeur de sa famille ?

« L’éducation, c’est la famille qui la donne ; l’instruction, c’est l’état qui la doit ». Victor Hugo

Vous savez, la personnalité de l’enfant se forge généralement avant l’âge de sept ans. Et la famille est son maillon de socialisation. Depuis son vagissement marquant son entrée dans ce monde si cruel, il est accueilli dans un foyer. Il vient dans ce monde blanc comme neige. Au fil du temps, on lui inculque certains caractères de la société, bons ou mauvais c’est selon. Ses parents deviennent ses modèles par excellence ainsi à travers eux, il se façonne et grandit comme tel.

Nous aborderons cinq conseils sur le sujet qui détermineront l’attitude des parents envers leurs enfants.

Conseil 1 : Le choix d’une bonne épouse

Eh oui ! L’enfant est généré par une femme, et à travers elle il reçoit l’éducation. C’est sa première école. Le père à l’obligation de lui choisir une bonne mère, c’est son droit. Donc il faut épouser une charmante jeune femme. Peut-être vous demandez-vous comment choisir une bonne femme ? À mon avis, chacun à son modèle de femme, néanmoins il faut s’appesantir sur ses qualités humaines. Il n’y a pas de mariage parfait ou de femme parfaite, mais ayez une même longueur d’onde pour commencer. Quand on s’oriente vers la religion : l’islam recommande 5 stratégies pour choisir sa femme, détaillées dans ce hadith du prophète PSL.

« On épouse une femme pour quatre raisons : pour son argent, pour sa classe sociale, pour sa beauté et pour sa religion ; Choisis plutôt celle qui est pieuse. » Al Boukhari et Muslim

Donc à vous d’identifier la femme idéale qui saura bien éduquer vos enfants. Celle qui partagera vos joies et vos peines, qui élèvera vos futurs enfants. Il faut mieux la choisir en prônant la qualité du cœur. C’est un devoir vis-à-vis de vos enfants.

Il y a proverbe qui dit : « La maison ne repose pas sur le sol mais sur une femme ». 😊

 Conseil 2 : Ne critiquez pas votre enfant

Critiquer, c’est rabaisser ! Critiquer votre enfant revient à lui faire perdre confiance et l’estime en lui. Le regard, la considération des parents a un impact majeur sur l’enfant. En essuyant des critiques sévères, cela lui dévalorise et diminue sa confiance en lui. Et là l’enfant devient simplement un gouffre financier. On ne construit pas un enfant en le blâmant inlassablement.

Un spécialiste en confiance en soi a dit : « La sécurité affective de la maison prépare les enfants à être confiants à l’école, dans leur vie sociale et dans la capacité à appréhender l’inconnu ».

Conseil 3 : Félicitez-le à chaque victoire

A l’opposé des critiques, des félicitations sont vivement recommandées pour booster l’enfant. Hélas, nous ne pensons pas à le complimenter lorsqu’il rapporte un bon bulletin de note ou un projet réussi. Tout le monde aime qu’on s’intéresse à lui et qu’on l’encourage. Qui d’ailleurs n’aime pas être congratuler pour ses succès ? C’est la nature humaine 😊 ! Alors pratiquons la gratitude, l’encouragement, les compliments pour booster l’attitude de notre enfant.

Combien de parents ne prêtent pas attention à l’éducation de leurs enfants à l’école ? Esseulé et timide l’enfant ne reçoit pas les encouragements nécessaires des parents quand il réussit son examen. Je sais de quoi je parle. C’est attristant !

De mon point de vue, montrer à votre enfant de la considération est un signe de respect. Alors s’il réussit à son école, faites-lui des cadeaux, faites-lui des promesses pour qu’il se surpasse et respectez vos promesses. C’est ainsi l’enfant connaîtra la voie de la réussite.

« L’éducation d’un enfant, on le sait, c’est souvent un combat constant entre les valeurs de la famille et celles de l’entourage ». Ecrivain Ginette Quirion 

Conseil 4 : Assurez-lui une bonne formation

Nous sommes dans l’ère de l’information, du choc des cultures, il faut le préparer. Apprenez-lui d’abord sa religion, enseigner lui le coran et les pratique et principe de sa religion. Ne vous limitez pas là, il ne doit pas seulement s’enraciner mais qu’il apprenne d’autres cultures, le français, l’anglais et les technologies modernes afin qu’il devienne simplement un citoyen du monde. Au finish il sera rentable pour lui et pour tout le monde.

En fin bref, soyez ferme avec lui, donnez-lui quelques coups de fouet s’il le faut pour le maintenir sur le droit chemin.

Voici des stratégies que j’ai concoctées cependant la liste est loin d’être exhaustive. Avez-vous d’autres stratégies d’éducations de l’enfant. Détaillez-les en commentaire pour aider d’autres personnes.

Partagez

Commentaires